Lieux du colloque « Diderot et les arts »

https://i1.wp.com/www.kronobase.org/pics/categories/denis_diderot.jpgLa première session du colloque « Diderot et les arts » se déroulera le vendredi 22 mars de 13h à 17h en salle blanche au premier étage (2e étage russe) de la Maison du Juriste.

La deuxième session aura lieu samedi 9h30-13h dans la salle de conférence de la Bibliothèque nationale de Russie, site Nevsky Prospekt, 2e étage russe, entrée par la « direction », 18 rue Sadovaya. La BNR s’est officiellement associée au colloque et je l’en remercie chaleureusement !

Programme avec les salles    /    Программа на русском языке

Programme des conférences de Jean-Nicolas Illouz

Vous trouverez en suivant le lien ci-dessous, le programme des conférences et séminaires de Jean-Nicolas Illouz, dans lequel figurent les horaires, les lieux, les titres et les textes d’appui de chacune des séances. Attention, la première semaine, les lieux et horaires ne suivent pas le rythme habituel.

Programme de Jean Nicolas Illouz (PDF)

Rencontre avec l’écrivain suisse Hélène Richard-Favre

Affiche-conférence-Hélène-Richard-Favre-212x300

La rencontre aura lieu au Collège jeudi 21 mars. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site du CUF : http://cuf.spbu.ru/

Colloque « Diderot et les arts », 22-23 mars 2013

Denis Diderot (1713-1784) fut l’un des plus éminents philosophes de sa génération, mais il eut aussi une grande influence sur les Beaux-arts des Lumières. L’un des premiers critiques d’art avec ses Salons de peinture, il fut dramaturge, réfléchit à la musique, acheta de nombreux tableaux pour Catherine II (Rembrandt, Poussin, Raphael), et lui conseilla des artistes comme le sculpteur Falconet. Ce colloque, trois cents ans après sa naissance, réunira des spécialistes français et russes de Diderot (traduction simultanée français-russe).

 

Programme Diderot et les arts (en PDF)

Программа Дидро и искусства

Dissertation

Les étudiants qui n’ont pas rendu la dissertation peuvent la rendre mardi prochain (5 mars) avec 3 points retirés. Au delà, il sera trop tard…

Cours de 1ere année du 26 février (aujourd’hui)

J’apprends que la première conférence de Sonia Dayan est programmée jusqu’à 19h30. En conséquence, le cours de littérature des étudiants de 1ere année aura lieu cette semaine de 19h45 à 21h15.

Quand Christine Angot entre en scène

Christine Angot en 2005, dans le spectacle "La Place du singe" interprété avec la chorégraphe Mathilde Monnier.La romancière Christine Angot, citée lors du débat sur Canal + à l’occasion de la parution d’une autofiction controversée (cf. les articles ci-dessous), entre dans la danse, en publiant dans Le Monde (des idées) une longue analyse pour prendre ses distances avec  le type d’écriture de Marcela Iacub.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/02/23/non-non-non-et-non_1837772_3232.html

Elle y défend une littérature qui tente d’exprimer les mystères de la « vie » plutôt que de mettre en scène son existence (et celle des autres) de manière factice pour ensuite faire oeuvre de littérature. Soutenant le moralisme d’apparence un peu primaire de Jean-Michel Apati, elle tente de l’associer à une certaine vision et respectabilité de la littérature comme de la nature humaine…

Vie, morale, philosophie de l’homme, mensonge et invention, autant de questions littéraires que l’autofiction agite avec son inimitable parfum de scandale, au plus près du réel… mais pas tout à fait !

PS : dans le même numéro du Monde, un collectif de professionnels (éditeurs, journalistes) témoignent de leur indignation :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/02/23/prets-a-tout_1837819_3232.html